Les particularités du pluriel

1. Masculins au singulier mais féminins au pluriel

Saviez-vous qu’il existe 3 mots (amour, délice, orgue) dont le genre change lorsqu’ils sont au pluriel ?

Orgue

« Orgue » est masculin au singulier (un orgue baroque), et féminin au pluriel si l’on parle d’un seul instrument. Cette forme ne subsiste que dans l’expression figée « les grandes orgues » (les grandes orgues de Notre-Dame). « Orgue » reste masculin si l’on parle de plusieurs instruments.

Amour et délice

« Amour » est bien masculin au singulier (un amour maternel), mais devient féminin au pluriel (des amours délicieuses).
« Délice » est également masculin au singulier et féminin au pluriel (des délices infinies).

Dans le langage courant, « amour », « délice » et « orgue » tendent à rester masculins au pluriel (des amours passionnés, de vrais délices). Résultat, il est noté dans les dictionnaires que leur forme au féminin pluriel est « soutenue », « poétique ».

2. Leur orthographe change complètement

Ail

En fait, « ail » a deux pluriels : « ails » qui est le plus courant, et « aulx » , qui est une forme un peu plus vieillie.
Il existerait cependant une distinction entre ces deux mots. « Ails » désignerait la plante, et « aulx » le condiment.
Mais si l’on ne connait que très peu le pluriel de ce mot, c’est qu’on ne l’emploie que très rarement. On préférera dire « des gousses d’ail » ou « des têtes d’ail ».

Aïeul

« Aïeul » a deux pluriels de sens différents : « aïeuls » désigne les grands-parents, tandis qu’« aïeux » signifie « ancêtres, ascendants ». Toutefois, il existe une seule forme au féminin pluriel : « aïeules », qui désigne autant les grands-mères que les ancêtres.

Oeil

« Œil » est le seul mot dont toutes les lettres changent au pluriel : yeux. Cependant, le pluriel d’« œil » n’est pas toujours « yeux », notamment dans les mots composés : œils-de-bœuf, œils-de-chat, mais aussi dans les œils (=chas) des aiguilles.



Ciel

 Ciel a deux pluriels. Son pluriel, celui qu’on peut utiliser dans la vie de tous les jours, est « ciel » (l’enfant dessine des ciels). L’autre pluriel est « cieux », qui s’emploie dans un langage littéraire, religieux (Notre père qui est aux cieux).

3. Ils n'existent qu'au pluriel

Eh oui, on ne parle pas d’une fiançialle, d’une rillette, ni d’un gravat… Alors, quels sont ces mots ?

Voici une liste non exhaustive des noms qui sont toujours au pluriel

A- accordailles, agrès, annales, archives, arrhes, auspices
B- broussailles
D- décombres, dépens, doléances
E- entrailles, environs, épousailles
F- fastes, fiançailles, frais, funérailles
G- gens, gravats
M- matines, menstrues, mœurs
O- obsèques
P- prémices
R- relevailles, représailles, retrouvailles, rillettes
S- semailles
T- ténèbres
V- vêpres, etc.

Accord avec "aucun"

D’ordinaire, « aucun(e) » s’accorde en genre, jamais en nombre (cela ne fait aucun doute ; aucune de ses amies n’est disponible).

Le seul cas dans lequel « aucun(e) » s’accorde en genre, vous l’aurez compris, c’est quand il est suivi d’un nom toujours au pluriel (il ne paiera aucuns frais).

4. Le pluriel des emprunts

Comme la majorité des noms français, les emprunts forment leur pluriel en -s. En effet, les recommandations orthographiques de 1990 stipulent que les mots empruntés doivent être traités comme des mots français, en mettant de côté leur marque du pluriel propre à leur langue d’origine.

On parle alors de hobbys (alors qu’en anglais : hobby devient hobbies), de sandwichs (alors qu’en anglais : sandwich devient sandwiches), ou encore de barmans (alors qu’en anglais : barman devient barmen).

Comme pour les noms français, les mots empruntés qui se terminent par -s, -x, ou -z ne changent pas au pluriel. Ainsi, jukebox, dont le pluriel anglais est jukeboxes, reste jukebox.

5. Le pluriel des adjectifs de couleur

Pourquoi dit-on « les fleurs bleues » avec un -s, et « les fleurs orange », sans -s ?

En général, un adjectif de couleur s’accorde avec le nom auquel il se rapporte. Mais, certains adjectifs de couleur sont invariables puisque ce sont des noms employés comme adjectifs.

Ainsi, marron, orange, citron, crème, marine, pastel, fuchsia, etc., ne s’accordent pas.

Il existe une autre règle qui veut qu’un adjectif de couleur composé (bleu clair, vert foncé) reste invariable : des yeux bleu foncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.